VAE

Validation des Acquis de L’Expérience

L’accompagnement à la VAE est dans l’ADN de FAAT depuis 2017. Et ce n’est pas près de changer.

La loi n° 2022-1598 du 21 décembre 2022 portant mesures d’urgence relatives au fonctionnement du marché du travail rend la VAE plus accessible et renforce l’accompagnement des candidats. La VAE reste un axe prioritaire des pouvoirs publics pour accompagner le développement des compétences.
Salariés, demandeurs d’emploi, travailleurs indépendants : tout le monde y a droit.

Ainsi, le Gouvernement a pour objectif d’atteindre chaque année 100 000 diplômes ou titres professionnels acquis par la VAE d’ici 2027.

Cela tombe bien : on est là !

Mais la VAE, c’est quoi ?

C’est une démarche qui permet de faire reconnaître officiellement les compétences acquises au cours de son expérience par un diplôme, un titre à
finalité professionnelle ou un certificat de qualification professionnelle (CQP) d’une branche.

Par ailleurs, la loi permet la comptabilisation des périodes de mise en situation en milieu professionnel dans la durée d’expérience. Et le minimum d’un an pour cette durée d’expérience est supprimé.

L’objet des actions de VAE est élargi. Dans le but d’un accès à une VAE partielle, ces actions ne viseront plus forcément l’acquisition d’une certification complète mais pourront permettre d’acquérir un bloc de compétences d’une certification (art. L6313-5 du Code du travail modifié).

La loi précise que le parcours de VAE comprend les actions d’accompagnement et, le cas échéant, des actions de formation ou des périodes de mise en situation en milieu professionnel, en situation de travail.
Mode d’emploi VAE : Cliquez ICI

Un congé pour VAE

Afin de donner au candidat salarié le temps nécessaire à la préparation de son épreuve de validation, la durée maximale du congé de VAE est portée à 48 heures, au lieu de 24 heures. En outre, cette durée pourra être augmentée par convention ou accord collectif pour tous les salariés, et non plus uniquement pour ceux n’ayant pas le niveau du baccalauréat ou dont l’emploi est menacé par les évolutions économiques ou technologiques (art. L6422-2 du Code du travail modifié).

Les atouts d’une VAE

  • Attester d’un niveau professionnel atteint par l’obtention d’une certification
  • Obtenir une reconnaissance personnelle
  • Accéder à un concours
  • Pouvoir entrer en formation
  • Créer une entreprise dans un secteur qui exige un diplôme spécifique
  • Faire évoluer sa carrière
  • Se donner un atout supplémentaire pour la recherche d’un emploi

Qui peut entreprendre une démarche de VAE ?

Toute personne, quel que soit son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation. Le dispositif est désormais ouvert à toute expérience permettant l’acquisition de compétences directement liées à la certification visée.

  • Salariés
  • Non salariées,
  • Bénévoles ou volontariat
  • Sportifs de haut niveau
  • Responsables syndicaux
  • Exercice d’un mandat électoral local ou d’une fonction élective locale
  • Etc.

Un processus FAAT, des étapes

  1. Premier entretien :
    • Présentation du cadre juridique
    • De la procédure et des possibilités de financement de notre accompagnement
    • Des modalités de dépôt du Livret 1
    • Synthèse de l’opportunité et la faisabilité du projet de VAE
  2. Analyse de la recevabilité administrative (CERFA obligatoire)
  3. Notification de recevabilité administrative reçue par le candidat
  4. Accompagnement concret de 24 heures découpées en séances selon un calendrier coconstruit avec la personne :
    • Exploration du référentiel visé
    • Choix des expériences
    • Consignes et suivis de l’écriture
    • Explicitations des situations choisies
    • Suivi de production, régulations
    • Préparation à l’entretien oral et simulation de passage devant jury

En savoir plus sur les VAE sur le site du gouvernement : https://vae.gouv.fr/espace-candidat/

Aller au contenu principal